Chefs d’entreprise : aération, autotests et vaccination au menu du nouveau protocole sanitaire

Chefs d’entreprise : aération, autotests et vaccination au menu du nouveau protocole sanitaire

Chef d’entreprise
Réglementation
25 MAI 2021

À l'occasion de la nouvelle étape du déconfinement, entrée en vigueur le 19 mai 2021, le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a diffusé, la veille sur son site Internet, la nouvelle version du protocole sanitaire national en entreprise. Le texte, actualisé sur la base des dernières recommandations du Haut conseil en santé publique (HCSP), préconise en premier lieu de ventiler « autant que possible » les bureaux fermés en ouvrant les portes et les fenêtres. Le document rappelle que « le HCSP recommande d’aérer durant quelques minutes au minimum toutes les heures », ou de « s’assurer d’un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation régulièrement vérifié et conforme à la réglementation ». Autre mesure : les entreprises peuvent proposer à leurs salariés des autotests, « dans le respect des règles de volontariat et de secret médical et avec une information du salarié par un professionnel de santé », précise le ministère. Les employeurs doivent aussi informer leurs salariés des modalités d’accès à la vaccination contre la Covid-19 par le service de santé au travail de l’entreprise. Si le salarié choisit de passer par son service de santé au travail pour être vacciné, le protocole indique qu'il peut s’absenter sur ses heures de travail. « Aucun arrêt de travail n’est nécessaire et l’employeur ne peut en aucun cas s’opposer à son absence », est-il écrit. Le salarié n’a qu’à informer son employeur de son absence pour visite médicale sans avoir à en préciser le motif. Enfin, le protocole n'apporte aucun changement en matière de télétravail, de port du masque et de restauration collective.

Source : travail-emploi.gouv.fr