angle-left Chefs d’entreprise : Covid-19 oblige, le port du masque est quasiment « systématique »

Chefs d’entreprise : Covid-19 oblige, le port du masque est quasiment « systématique »

Chef d’entreprise
Réglementation
09 SEPTEMBRE 2020

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a diffusé, le 31 août 2020 sur son site Internet, la nouvelle version du protocole sanitaire national en vigueur depuis le 1er sep-tembre « pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie du Covid-19 ». Élaboré à l'aide des préconisations du Haut conseil pour la santé publique (HCPS), le document - qui remplace le protocole de déconfinement qui était en vigueur de-puis le 24 juin dernier - rend « systématique » le port du masque de protection dans les lo-caux professionnels collectifs clos. Des dérogations sont toutefois possibles. Tout d'abord, le port du masque n'est pas obligatoire pour un salarié travaillant seul dans son bureau. En open space, un travailleur peut « enlever temporairement son masque si un certain nombre de cri-tères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le départe-ment, sont remplis », signale également le nouveau protocole. Ensuite, dans les ateliers, il « est possible de ne pas porter le masque », mais seulement si « les conditions de ventila-tion/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande dis-tance possible entre elles et portent une visière ». Par ailleurs, le document indique que « les travailleurs à risques de formes graves de Covid-19 » ou qui « vivent au domicile d'une per-sonne qui l'est » doivent porter un masque chirurgical, et non un masque grand public en tissu. Il précise que pour eux, le télétravail doit être « privilégié » par les employeurs.