Chefs d’entreprise : des outils pour mieux prévenir les risques dans les métiers du transport

Chefs d’entreprise : des outils pour mieux prévenir les risques dans les métiers du transport

Chef d’entreprise
Réglementation
28 JUIN 2021

Dans une note rendue publique le 15 juin 2021, l’Assurance maladie explique qu'elle propose, en collaboration avec l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), une série d'outils opérationnels pour aider les entreprises des secteurs du transport (transport routier de marchandises, transport routier de voyageurs, transport sanitaire, déménagement et messagerie - fret express) à prévenir les risques professionnels auxquels peuvent être confrontés leurs salariés, à savoir les troubles musculosquelettiques (TMS), les accidents de la circulation, chutes, le mal de dos ou encore le stress. Des pathologies qui, selon elle, génèreraient, en cumulé, la perte annuelle d'environ 3,6 millions de journées de travail, ainsi que des difficultés de recrutement et une désorganisation du travail. Tout d'abord, l'Assurance maladie et l'INRS misent sur l’évaluation des risques professionnels, formalisée dans le « document unique d’évaluation des risques » (DUER). Le DUER, obligatoire pour tout employeur, sert « à identifier les actions à mener en fonction des activités propres à son entreprise ». Par ailleurs, les deux organisme proposent en ligne des « outils sectoriels interactifs », qui « permettent aux entreprises de concevoir leur DUER et de télécharger un plan d’actions en conséquence ». Enfin, ils rappellent que « les employeurs doivent également prendre en compte les risques liés à la Covid-19 dans leur démarche de prévention des risques professionnels ». Une démarche qui passe par le « Plan d’action Covid-19 ». Cet outil vise à « identifier les situations à risques » dans le contexte du nouveau coronavirus et à « proposer des mesures opérationnelles pour préserver la santé des salariés », toujours selon la note.

Source : assurance-maladie.ameli.fr