Chefs d’entreprise : le protocole sanitaire évolue dans les zones soumises au couvre-feu

Chefs d’entreprise : le protocole sanitaire évolue dans les zones soumises au couvre-feu

Chef d’entreprise
Réglementation
26 OCTOBRE 2020

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a publié, le 21 octobre 2020 sur son site Internet, un guide à destination des employeurs pour les accompagner dans la mise en œuvre du nouveau protocole sanitaire national « pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie du Covid-19 ». En date du 16 octobre, cette quatrième version du protocole - qui se substitue au texte en vigueur depuis le 31 août dernier - renforce les précautions dans les territoires soumis au couvre-feu. Conçu pour faire gagner du temps à l'employeur, le guide revient étape par étape sur les actions qu'il doit mener en priorité. À ce titre, il s'organise en quatre sous-parties : « évaluer les risques avec les salaries et leurs représentants », « prendre les mesures de protection des salariés », « réagir en cas de contamination d’un salarié » et « prendre les mesures nécessaires en cas de cluster ». Les questions abordées par le guide sont rangées de manière à ce que l'employeur puisse savoir « ce qu’il doit faire », « ce qu’il peut faire en plus » et « ce qu’il ne peut pas faire » en cette période de crise sanitaire. Pour rappel, le nouveau protocole dispose que, dans les zones concernées par le couvre-feu, les entreprises doivent fixer un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, pour les postes qui le permettent, et adapter les horaires de présence afin de lisser l'affluence aux heures de pointe dans les transports en commun. Il rappelle, par ailleurs, les gestes barrière et de distanciation, en vigueur depuis le précédent document, comme le port obligatoire du masque dans les lieux collectifs clos ou l'aération régulière des locaux.

Sources : travail-emploi.gouv.fr