angle-left Infirmiers : un accord sur la rémunération forfaitaire des « pratiques avancées » en ville

Infirmiers : un accord sur la rémunération forfaitaire des « pratiques avancées » en ville

TNS
Profession libérale
12 NOVEMBRE 2019

Dans un communiqué diffusé le 4 novembre 2019 sur son site Internet, la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) annonce avoir signé, le même jour, un accord sur la rémunération des infirmiers en pratique avancée (IPA) en ville avec deux syndicats représentatifs de la profession, la Fédération nationale des infirmiers (FNI) et le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL). Ce septième avenant de la convention nationale prévoit la mise en place de rémunérations au forfait. Tout d’abord, un premier forfait, d’un montant de 20 euros, viendra rétribuer la vérification, par l’IPA, de l’éligibilité du patient au suivi par ce professionnel. Puis, une fois cette éligibilité vérifiée, quatre forfaits trimestriels de suivi pourront être facturés par an et par patient. « Le premier forfait de l’année correspond à un contact plus long avec le patient, il est valorisé à 58,90 euros par patient », peut-on lire sur Ameli.fr. Toujours selon le communiqué, les trois forfaits suivants seront « valorisés chacun à 32,70 euros par patient et par trimestre ». Il est précisé que, hormis le premier contact de suivi avec le patient, les autres consultations de suivi trimestriel pourront être réalisées « à distance par vidéotransmission ». Par ailleurs, une majoration, d’un montant de 3,90 euros, pourra s’appliquer « pour les patients dont la prise en charge est plus complexe en raison de leur âge », notamment les jeunes enfants et les plus de 80 ans.

Source : ameli.fr