angle-left Médecins : 44% des généralistes n’acceptent plus de nouveaux patients

Médecins : 44% des généralistes n’acceptent plus de nouveaux patients

TNS
Profession libérale
02 DÉCEMBRE 2019

Selon une enquête réalisée par l'UFC-Que Choisir, et publiée le 21 novembre 2019, près d'un médecin généraliste sur deux (44%) refuse de prendre de nouveaux patients en tant que médecin traitant. Et 9% supplémentaires déclarent qu'ils préfèrent rencontrer le patient une première fois avant de se décider. Au total, ce sont 2.770 professionnels de santé qui ont été contactés anonymement en juin dernier par les bénévoles de l'association de défense des consommateurs. Celle-ci constate que ces « résultats alarmants » recouvrent de grandes disparités géographiques. « Si moins de 20% des généralistes refusaient de nouveaux patients dans le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle et les Pyrénées-Atlantiques, le taux de refus grimpe à 70% dans l'Allier, 78% en Charente et même 86% en Seine-et-Marne », souligne l'UFC-Que Choisir. « Les taux de refus s'élèvent à 33% dans les communes de moins de 3.000 habitants, et à 34% dans celles de plus de 100.000 personnes, contre 52% dans les villes de 10.000 à 100.000 habitants », note-t-elle encore. Quant aux motifs de refus avancés par les sondés, 71% déclarent avoir déjà trop de patients. Pour 14% des médecins généralistes, c’est le prochain départ en retraite qui est invoqué. Fort de ces constats, l'UFC-Que Choisir « presse » les pouvoirs publics « à agir enfin pour résorber les déserts médicaux » et appelle à réguler l'installation des médecins.

Source : quechoisir.org