Professionnels de santé : davantage de possibilités de prescription pour les kinés, sages-femmes et orthophonistes

Professionnels de santé : davantage de possibilités de prescription pour les kinés, sages-femmes et orthophonistes

TNS
Profession libérale
17 MAI 2021

Parue au Journal Officiel du 27 avril 2021, la loi visant à améliorer et simplifier le système de santé permet, entre autres, d'élargir les compétences de certains professionnels de santé travaillant dans le secteur paramédical. Elle ouvre la possibilité aux sages-femmes, aux masseurs-kinésithérapeutes et aux orthophonistes de faire davantage de nouvelles prescriptions médicales aux patients ou d'en renouveler, et ce, sans avoir à repasser par le médecin généraliste. Désormais, les sages-femmes peuvent prescrire des arrêts de travail de plus de 15 jours, ainsi que des dépistages et des traitements pour les infections sexuellement transmissibles (IST). En plus des dispositifs médicaux (fauteuil roulant, déambulateur, ceinture de soutien lombaire, béquilles, attelles...), les masseurs-kinésithérapeutes peuvent, de leur côté, prescrire dorénavant des substituts nicotiniques ou les antalgiques. Jusque-là, ils pouvaient uniquement être prescrits dans des circonstances particulières (en cas de lombalgie par exemple). Quant aux orthophonistes, la loi indique qu'ils peuvent renouveler les prescriptions médicales datant de moins d'un an.

Source : www.legifrance.gouv.fr