TPE-PME : après un an de crise, les dirigeants d’entreprise restent inquiets

TPE-PME : après un an de crise, les dirigeants d’entreprise restent inquiets

PME
TPE
25 MAI 2021

Une enquête de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME, qui représente les sociétés de moins de 250 salariés), rendue publique le 19 mai 2021, révèle que les dirigeants de petites et moyennes entreprises (PME) et de très petites entreprises (TPE) affichent toujours une certaine inquiétude. Certes, 81% des 2.060 patrons interrogés considèrent que « la reprise en France aura un impact significatif sur l'activité de leur entreprise ». Et ils ne sont plus que 37% à anticiper une baisse de leur chiffre d’affaires au deuxième trimestre de 2021 par rapport au précédent (contre 55% en janvier dernier). Mais 53% des sondés se déclarent toujours préoccupés quant à la pérennité de leur entreprise, soit à peu près le même pourcentage qu'en début d'année (54%). Une majorité de dirigeants de TPE-PME n'envisagent pas un retour à la « vie normale » avant 2022 (68%), seuls 26% d'entre eux l'imaginent pour le second semestre de cette année. Parmi les nouveaux risques qu'ils mettent en avant figurent la hausse des prix des matières premières (pour 59%) et les difficultés à s'approvisionner (26%). L'étude montre également que les difficultés financières perdurent pour les chefs d'entreprise consultés. Ainsi, 32% indiquent que leur niveau d'endettement a continué à se creuser au premier trimestre, et 22% avouent rencontrer des difficultés à payer leur loyer. Par ailleurs, 58% des entreprises qui ont souscrit à un prêt garanti par l’Etat (PGE) ont demandé de différer son remboursement de deux ans.

Source : www.cpme.fr