VR // Artisans : plus d’un professionnel sur deux juge le label RGE inadapté aux TPE

Artisans : plus d’un professionnel sur deux juge le label RGE inadapté aux TPE

Artisans
TPE
26 JUILLET 2019

D’après une étude Ifop pour la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui regroupe plus de 400.000 entreprises de moins de 20 salariés, plus d’un artisan sur deux (53%) estime que le dispositif RGE (pour « Reconnu garant de l’environnement ») « tel qu’il est aujourd’hui n’est pas adapté aux très petites entreprises (TPE) ». Certes, les professionnels interrogés reconnaissent que ce label leur attire de nouveaux marchés (66% de citations), contribue au développement durable (53%) et améliore l'image de l'entreprise (45%). Ils sont ainsi 32% à estimer que la qualification RGE leur a apporté « plus d’avantages que d’inconvénients », 25% « plus d’inconvénients que d’avantages » et 42% « ni l’un, ni l’autre ». Pour autant, 54% des sondés disent avoir rencontré des difficultés lors du montage de leur dossier. Ceux-là citent d’abord, à 89%, « le temps passé à renseigner le dossier, en particulier, pour fournir les références chantier » ; suivent « les difficultés à obtenir des documents administratifs » (43%) et « l’absence d’interlocuteur dédié » (22%). Sans remettre foncièrement en cause le dispositif RGE, les entreprises interrogées proposent deux pistes d’amélioration à mettre en œuvre prioritairement : 54% réclament « une simplification des procédures » et 68% exigent « un renforcement de la crédibilité du label en luttant contre les entreprises frauduleuses ».

Source : http://www.capeb.fr/www/capeb/media/document/communique-capeb-etude-rge-9-juillet-2019-version-definitive.pdf