L'association d'assurés, partenaire d'AXA

Création du Laboratoire AGIPI des indépendants et des entrepreneurs

 

Le Laboratoire pour étudier les sujets liés à l’épargne, la retraite, la prévoyance et la santé :

 

  • Identifier, évaluer et placer au cœur des réflexions de l’association et du débat public les problématiques spécifiques auxquelles les travailleurs indépendants et les entrepreneurs (TPE), qui représentent plus de la moitié des adhérents d’AGIPI, sont confrontés
  • Définir, en fonction des risques professionnels auxquels ils doivent faire face, les pistes d’amélioration des produits et services pour l’épargne, la retraite, la prévoyance et la santé.

Le Laboratoire AGIPI des indépendants et des entrepreneurs a créé un premier outil d’analyse : le Baromètre annuel AGIPI de la prise de risques des indépendants et des entrepreneurs.

 

Résultats du 1er Baromètre AGIPI OpinionWay

 

En sondant les principales professions présentes parmi les adhérents d’AGIPI, il livre trois enseignements principaux :

 

  • Les indépendants et les entrepreneurs ne se sentent pas reconnus par les pouvoirs publics
     
    • 80% des personnes interrogées ne se sentent pas représentées dans le débat public ; 89% déplorent l’absence de la prise en compte de leur statut dans les programmes des candidats aux prochaines élections présidentielles
    • 93% des personnes interrogées considèrent que leur prise de risques n’est pas reconnue par les politiques, 88% pensent qu’elle n’est pas perçue par le grand public.

 

  • S’ils ont le goût du risque financier, les indépendants en entrepreneurs ont besoin d’être accompagnés sur les risques professionnels et personnels (santé, stress, isolement)
     
    • Contrairement aux idées reçues, les indépendants et les entrepreneurs n’ont pas l’argent (19%) comme moteur principal. Au contraire, c’est avant tout la liberté (73%) qui les motive à prendre le risque de franchir le cap de l’indépendance.
    • Pour atteindre cette liberté, ils sont prêts à prendre des risques (92%), notamment les risques de revenu non régulier (71%) et de protection sociale à gérer seul (68%) ou de couverture retraite (67%).
    • Plutôt optimistes (81%) et ayant le goût du risque pour 51% d’entre eux, ce ne sont pas des têtes brulées pour autant puisque deux tiers des entrepreneurs et indépendants ont pris le temps de mesurer les risques avant de se lancer.
    • En majorité conscients des risques liés à leur santé comme l’incapacité de travailler (65%), un problème de santé en conséquence du stress (52%) ils craignent de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de leur famille (60%) en cas de problème
    • Et ce alors que 33% se jugent stressés/en mauvaise santé et qu’un sur deux estime ne pas avoir les moyens de mieux se couvrir, 30% ne se sentant pas suffisamment protégés par ses contrats
    • Les risques personnels sont moins bien anticipés que les risques professionnels, le poids du travail pouvant conduire à l’isolement (45%) et à un déséquilibre du rapport vie professionnelle / vie personnelle (41%).

 

  • Les indépendants et les entrepreneurs sont particulièrement soucieux de leur retraite et demandent des solutions innovantes et adaptées
     
    • Alors qu’un tiers des sondés prévoit un départ à la retraite après 65 ans, plus de 2 tiers craignent une baisse importante de revenu d’activité au moment du passage à la retraite, 56% craignant d’avoir des revenus insuffisants au-delà d’un certain âge
    • Pour la compenser, ils envisagent de baisser leur train de vie (85%), continuer à travailler (69%), ou vendre un patrimoine (66%) qu’ils considèrent majoritairement (91%) comme nécessaire à constituer tout au long de leur carrière.

Documents

Aucun document disponible

Ça vous intéresse ?

Parlez-en avec un conseiller

Contacter un conseiller

Nous écrire