L'association d'assurés, partenaire d'AXA

Transports et voyages : comment se faire rembourser avec le coronavirus

Compte tenu de l’épidémie de Covid-19, des possibilités de remboursement, d’annulation sans frais ou d'échange de billets sont proposées aux voyageurs.

Train
Jusqu’au 30 avril 2020 inclus, les billets TGV et Intercités peuvent être échangés pour un voyage à une date ultérieure ou remboursés sans frais et ce, jusqu’au départ du train, via l’application ou le site oui.sncf. Après le départ du train, seul le remboursement reste possible. La demande doit être effectuée dans les 60 jours en remplissant un formulaire en ligne auprès du service de réclamation de la SNCF.
Les billets OUIGO, normalement non remboursables, peuvent être exceptionnellement remboursés sans frais (mais pas échangés), uniquement 1h30 avant le départ du train.
Pour l’Eurostar, les passagers des trains supprimés peuvent se faire rembourser ou échanger leurs billets sans frais dans les 60 jours. La demande de remboursement ou d’échange doit être déposée sur www.eurostar.com
Les voyages d'ici le 30 avril en Thalys ou IZY vers Bruxelles ou Amsterdam sont totalement remboursables et échangeables... jusqu’en avril 2021 ! Les billets réservés du 1er mai au 31 juillet prochains pourront être remboursés ou échangés sans frais jusqu’à 30 jours avant le départ en utilisant le formulaire en ligne de réclamation de la SNCF.
Les TGV Lyria vers la Suisse, les TGV France-Italie, les TGV France-Luxembourg et les TGV Paris-Fribourg sont remboursés dans les mêmes conditions que les TGV nationaux.

 

Avion

L’épidémie de coronavirus est considérée comme une « circonstance extraordinaire ». À ce titre, les compagnies aériennes doivent rembourser les billets aux voyageurs, mais sans indemnisations complémentaires comme en temps normal. Par ailleurs, elles ont la possibilité de proposer, à la place du remboursement, un bon d’achat de la valeur des billets valable un an. Attention : les billets échangés ne sont pas remboursables.
Si le vol est maintenu mais que le voyageur annule à cause du Covid-19, il ne peut pas se faire rembourser, même s’il a souscrit à une assurance annulation ou acheté ses billets avec une carte bancaire « premium » (Gold Mastercard, Visa Premier, American Express...). Il peut, toutefois, négocier auprès de la compagnie le remboursement des taxes aéroportuaires.

Air France propose à ses clients de reporter ou d’annuler sans frais les voyages réservés avant le 31 mars et prévus entre le 3 mars et le 31 mai. Le remboursement doit être demandé sur airfrance.fr. Exceptionnellement, aucun frais n’est appliqué. Pour les billets non remboursables, le passager peut bénéficier d’un avoir valable un an sur Air France et ses partenaires KLM, Delta Air Lines et Virgin Atlantic.

Voyage à forfait

En cas de « circonstances exceptionnelles et inévitables », le Code du tourisme prévoit que le voyageur peut annuler, sans frais, son voyage à forfait (tout compris). Le voyagiste doit alors lui rembourser intégralement son séjour, mais n’a pas à lui verser de dédommagement. Le remboursement doit porter sur l’ensemble du voyage (et pas seulement les billets d’avion). A priori, la fermeture des frontières d’un pays aux ressortissants français à cause du coronavirus constitue une « circonstance exceptionnelle et inévitable ». Toutefois, pour éviter que les agences de voyage et les tour-opérateurs ne fassent faillite, ils vont être autorisés à proposer des avoirs valables 18 mois à la place des remboursements.

Sources :

Documents

Aucun document disponible

Ça vous intéresse ?

Parlez-en avec un conseiller

Contacter un conseiller

Nous écrire