Les dernières actualités du gouvernement

Le 22 mars

Un couvre-feu s'applique de 19h à 6h sur l’ensemble du territoire métropolitain et des mesures renforcées sont en vigueur tous les jours de la semaine de 6h à 19h dans 16 départements :

L’ensemble du territoire est concerné par le couvre-feu entre 19h et 6h, il est donc obligatoire pour se déplacer durant ces horaires d’être muni de l’ « attestation de déplacement dérogatoire couvre-feu ».

Par ailleurs, 16 départements sont concernés par les mesures renforcées entre 6h et 19h : Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise et Yvelines.

Dans ces 16 départements, il est obligatoire pour se déplacer entre 6h et 19h d’être muni de l’ « attestation de déplacement dérogatoire dans les départements soumis à des "mesures renforcées" entre 6h et 19h ». Dans un rayon de 10 km autour du lieu de résidence, les déplacements peuvent se faire sans attestation, sous réserve de pouvoir présenter un justificatif de domicile.

Retrouvez l'intégralité des attestations ici

 

Le 29 janvier

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé de nouvelles mesures de lutte contre la propagation du coronavirus dont :

  • Tout déplacement en dehors de l'UE interdit, "sauf motif impérieux"

  • Certains centres commerciaux non-alimentaires fermés

  • Le recours au télétravail "renforcé"

  • Davantage de contrôles annoncés contre "les dérives de quelques-uns"

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse ici

 

Le 14 janvier 

Le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

Retrouvez l'intégralité de la conférence de presse ici

Retrouvez toutes les mesures gouvernentales pour les indépendants, les commerçants et les salariés

 

Le 15 décembre

Depuis le 15 décembre, les déplacements inter-régions sont autorisés mais un couvre-feu de 20h00 à 06h00 est en vigueur sur l’ensemble du territoire métropolitain. Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont donc interdits de 20h00 à 06h00 sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 20h00.

Les déplacements seront tolérés le 24 décembre mais les rassemblements sur la voie publique ne seront pas permis. En revanche, le couvre-feu sera strictement appliqué le soir du 31 décembre.

Retrouvez l'intégralité du contenu : Lien ici

Téléchargez vos attestations pour le couvre-feu : Lien ici

Remplissez votre attestation en ligne : Lien ici

source: gouvernement.fr

 

Le 24 novembre

Allocution du Président de la République annonçant les trois étapes du déconfinement :

 

28 novembre : Adaptation du confinement
 

  • Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible ;
  • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
  • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
  • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.

 

15 décembre : Fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour)
 

  • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
  • Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 07h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 et 31 décembre ;
  • Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées ;
  • Reprise des activités extra-scolaires en intérieur ;
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

 

20 janvier : Nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent
 

  • Ouverture des salles de sport et des restaurants ;
  • Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent, reprise des cours en présentiel dans les universités 15 jours plus tard ;
  • Possible réouverture des stations de ski courant janvier.

 

Les déplacements restent donc interdits au moins jusqu’au 15 décembre sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :
 

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
  • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
  • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • La participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.


Des attestations permanentes seront proposées pour les déplacements domicile travail et pour amener les enfants à l’école prochainement. Pour les autres motifs les attestations individuelles seront à remplir à chaque déplacement.

Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

Retrouvez l'intégralité du contenu ici : Lien ici

Source : gouvernement.fr

 

Le 12 novembre

Conférence de presse Covid-19 avec :

  • Le Premier ministre Jean Castex,
  • Le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran,
  • Le Ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports Jean-Michel Blanquer,
  • La Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne,
  • Le Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire

 

Retrouvez toute la présentation : Lien ici

 

Quelques éléments issus de cette conférence de presse :

  • Le nombre de décès cumulé depuis le mois de mars est de 42 535 au 11/11, et ce sont plus de 10 516 décès depuis le 1er octobre.
  • Une réduction très forte des déplacements depuis deux semaines (-22% de déplacements domicile-travail, 55% dans le métro à Paris, 10% des capacités normales du réseau aérien domestique et 85% de déplacements de train grandes distances)
  • Le recours au télétravail : 45% des salariés privés ont télétravaillé au cours de la semaine écoulée pour une durée moyenne de 3,7 jours dans la semaine.
  • La mise en place d'un numéro vert "écoute, soutien et conseil aux télétravailleurs" 0 800 13 00 00 anonyme et gratuit 24h/24 et 7J/7

La montée en charge des capacités de réanimation :

  • Avant la première vague : 5 000 lits
  • Mi-octobre : 5 800 lits
  • Le 10 novembre : +7 700 lits

 

Le 2 novembre

Numéro de téléphone spécial Covid-19 pour les entreprises en difficulté : depuis le lundi 2 novembre, un numéro spécial d’information sur les mesures d’urgence pour les entreprises en difficulté existe : le 0806 000 245. Accessible du lundi au vendredi de 9 à 12 heures puis de 13 à 16 heures, cet appel est non surtaxé. Il s'agit du prix d’un appel local.

En savoir plus : Lien ici

E-commerce : des offres préférentielles pour permettre aux commerçants et artisans de poursuivre une activité : Dans un contexte de mobilisation générale pour ralentir la propagation de l’épidémie du covid-19 et limiter les déplacements, le commerce « physique » est soumis à de fortes restrictions. Dans ce contexte, la vente en ligne doit être favorisée. Pour y recourir en toute sécurité, un guide des précautions sanitaires a été élaboré par le Gouvernement.

En savoir plus : Lien ici

Source : economie.gouv.fr

 

Le 29 octobre

Allocution du Président de la République : Le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la deuxième vague du virus lors d'une intervention télévisée le mercredi 28 octobre 2020.

A compter de vendredi 30 minuit et jusqu'au 1er décembre, la France sera reconfinée.

Retrouvez sur la page de l'Elysée les informations concernant les déplacements, les fermetures des commerces, le télétravail et les aides gouvernementales.

En savoir plus : Lien ici

Source : elysee.fr

 

Le 15 octobre :

Mise en place d'un couvre-feu : Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, le Premier ministre a décrété l’Etat d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire à partir du samedi 17 octobre et a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6h en Ile de France et pour huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse. Celui-ci durera au moins 4 semaines.

En savoir plus : Lien ici

Source : Gouvernement.fr

 

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le Gouvernement met en place des mesures de soutien

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19

QU’EST-CE QUE LE CORONAVIRUS COVID-19 ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS.

Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé - OMS.

Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?
Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

Existe-il un vaccin ?
Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

Comment se transmet le Coronavirus COVID-19 ?
Les premières personnes à avoir contracté le virus s’étaient rendues au marché de Wuhan dans la Province de Hubei en Chine. Une maladie transmise par l’animal (zoonose) est donc privilégiée. La transmission interhumaine a été depuis confirmée.

S’il s’agit d’une origine animale, peut-on consommer des aliments cuits ?
La consommation de produits animaux peu ou pas cuits, incluant le lait et la viande, peut présenter un risque important d’infection chez l’Homme mais quand la viande est cuite, les virus sont détruits. 

Les produits animaux préparés de manière appropriée, en les cuisant ou les pasteurisant, peuvent être consommés mais doivent aussi être conservés avec soin, pour éviter une contamination croisée avec de la nourriture non cuite.

Peut-on attraper la maladie par l’eau ?
A ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire et probablement de l’animal à l’homme, mais la source n’est pas encore identifiée.

Certaines personnes sont-elles plus à risque ?
Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé. 

Dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner un décès.

Quel est le délai d’incubation de la maladie ?
Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, du Coronavirus COVID-19 est de 14 jours.

Où sont faits les tests et quel est le délai pour établir un diagnostic ?
Les tests diagnostic du Coronavirus COVID-19 sont effectués dans tous les établissements de santé de références, plusieurs milliers peuvent être effectués chaque jour. 

Le test est réalisé uniquement en cas de suspicion de la maladie, validée par le SAMU et par un infectiologue référent. Il s'agit d'un test de biologie spécifique du Coronavirus COVID-19. Le délai pour avoir un résultat est entre trois et cinq heures.

A partir de quelle distance sommes-nous contagieux ? 
La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.

Qu’est-ce qu’un cas autochtone ?
Un cas autochtone est une personne qui développe la maladie et pour laquelle on n’a pas de notion de voyage dans une zone à risque.

Qu’est-ce qu’un cas contact ? 
Le Coronavirus COVID-19 se transmet par des gouttelettes émises par une personne malade, en particulier lors de contacts étroits. 

Vous êtes considérés comme cas contact :

  • Si vous avez partagé le même lieu de vie que le patient malade lorsque celui-ci présentait des symptômes.
  • Si vous avez eu un contact direct, en face à face, à moins d’un mètre du patient malade au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion.
  • Avec vos flirts et amis intimes.
  • Avec vos voisins de classe ou de bureau.
  • Si vous êtes voisin du patient malade dans un avion ou un train, ou si vous êtes resté dans un espace confiné avec lui (voiture individuelle par exemple).

Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas contact en France ? 
Les autorités sanitaires évaluent avec vous votre exposition et votre risque de contamination et vous délivrent une information sur la maladie due au virus et sur le dispositif de suivi. Un premier examen a pour objectif de vérifier que vous n’avez pas été contaminé. En cas de symptômes, un diagnostic sera réalisé pour vous proposer rapidement les meilleurs soins possibles.

Au cours des 14 jours suivant le dernier contact avec un malade, vous devez surveiller l’apparition de tout symptôme de type fièvre ou toux. Les modalités de votre suivi seront précisées par une équipe de professionnels de santé.

Que se passe-t-il si vous êtes considéré comme un cas suspect en France ?
Vous avez été identifié par un professionnel de santé et signalé au 15. Le SAMU se met en lien avec l’infectiologue le plus proche. A l’issue d’un questionnaire, vous serez classé en cas possible ou exclu. 
Si vous êtes considéré comme un cas possible, vous serez pris en charge et isolé dans un service d’infectiologie. Si l’infection au Coronavirus COVID-19 est exclue, vous devrez être pris en charge par votre médecin traitant habituel.

Comment s’organise la recherche autour du virus en France ?
Le 10 février 2020, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont annoncé que la France allait allouer 2.5 millions d’euros supplémentaires pour accompagner l’effort de recherche sur le Coronavirus COVID-19. Le consortium REACTing, coordonné par l’INSERM et placé sous l’égide d’Aviesan, l’alliance de recherche en sciences du vivant et santé, a été mobilisé pour assurer le partage d’informations scientifiques et coordonner l’effort de recherche français.

 

Publication : 3 mars 2020 -  Source : Gouvernement  

Gouvernement - Info Coronavirus

 

 

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le Gouvernement met en place des mesures de soutien