Comment limiter l’effet négatif du stress sur notre système digestif ?

Le stress peut faire partie de notre quotidien, notamment dans une vie professionnelle à fortes responsabilités. Il se répercute sur notre organisme, souvent sur notre fonction digestive. Lorsque nous sommes stressés, nous ne prenons pas le temps de manger correctement. Etudions la progression des aliments, leur passage dans la bouche, l’œsophage, l’estomac et enfin l’intestin. Grâce aux expressions populaires nous pouvons mieux comprendre l’effet délétère du stress sur notre digestion.
 
• « On ne peut rien avaler » ou « on avale tout cru » : la digestion commence dans la bouche. Lorsque les aliments ne sont pas suffisamment broyés par les dents et que les glandes salivaires n’ont pas le temps nécessaire pour bien les imprégner de salive et les transformer en bouillie, le bol alimentaire n’est pas suffisamment travaillé.
• « Avoir la gorge bloquée » ou « rien ne passe » : si les aliments n’ont pas été suffisamment lubrifiés par les sucs salivaires, ils ne glisseront pas aisément dans l’œsophage dont les contractions musculaires auront du mal à acheminer ce bol alimentaire vers l’estomac.
• « Avoir l’estomac noué » : l’estomac aura à faire un travail plus important pour réduire par brassage ces aliments trop peu malaxés. La digestion, plus laborieuse, entraînera fatigue et somnolence.
• « Avoir des grenouilles dans le ventre » : les gargouillis, plus savamment appelés borborygmes, que l’on attribue à tort à la faim, proviennent de l’activité musculaire de notre système digestif. Ces gargouillements sont tout simplement plus audibles lorsque l’estomac et l’intestin sont vides et remplis d’air car le son résonne davantage. Pour limiter ces bruits, évitez les boissons gazeuses et une astuce efficace : après le repas massez-vous le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.
 
Les contractions de l’intestin grêle font avancer les aliments, c’est l’une des étapes les plus importantes de la digestion. A son arrivée dans l’intestin grêle, le bol alimentaire transformé est attaqué par les enzymes pancréatiques, la bile et les enzymes intestinales. De solides, les aliments sont alors transformés en nutriments. En cas de stress le transit peut être accéléré et provoquer des diarrhées.
 
Comment combattre les troubles digestifs liés au stress ?
 
1) Opter pour une bonne hygiène de vie :
 
• dormir suffisamment et à des heures régulières ;
• pratiquer une activité physique environ 30 minutes au moins 5 jours par semaine ;
• éviter le tabac et l’alcool ;
• limiter la consommation de café ;
• et SURTOUT boire de l'eau régulièrement et suffisamment : au minimum 1,5 litre d’eau par jour.
 
2) Prendre ses repas dans un endroit agréable :
 
• s’accorder du temps pour manger en pensant à ce que l’on mange, ne pas manger en travaillant, marchant. Un repas doit durer environ 20 minutes. Manger rapidement sur un coin de bureau ou devant un ordinateur ne permet pas de bien constituer son bol alimentaire et de faciliter les contractions de l’œsophage. Les aliments insuffisamment préparés auront plus de difficultés à arriver dans l’estomac.
• être assis à une table à bonne hauteur, se tenir le plus droit possible, bien calé sur une chaise, les pieds au sol. Les repas pris sur la table basse du salon, devant la télévision, le corps plié en deux, rendent la digestion mécanique beaucoup plus difficile car l’estomac est comprimé et les intestins ne sont pas libres. Astuce : pour apprendre aux enfants à manger correctement on peut leur dire que « ce sont les aliments qui montent à la bouche » et pas l’inverse.
 
3) Manger varié et équilibré permet d’avoir une digestion légère
 
Un bon équilibre alimentaire associant crudités, légumes, fruits et protéines sources de vitamines et de sels minéraux permet, lors du transit alimentaire dans les villosités intestinales, de favoriser le passage dans le sang de tous ces bons éléments et ainsi de nourrir sainement les différents organes.
 
Les troubles digestifs ne sont bien sûr pas tous liés au stress. Il est indispensable de prendre un avis médical lors de la persistance des symptômes.
 
* Définition de la digestion : transformation d’ordre mécanique et chimique à l’intérieur de l’appareil digestif, des aliments en nutriments utilisables par l’organisme. Le transit intestinal total prend en moyenne entre 18 et 24 heures.