Vous êtes en reconversion professionnelle ?

Vous étiez salarié et vous avez décidé de changer de vie ? Aujourd’hui, c’est vous le patron ! Être à son compte implique aussi de s’occuper soi-même de sa protection sociale. Arrêt de travail, accident, hospitalisation… Autant de situations qui étaient jusqu’à présent gérées par votre employeur mais avec lesquelles vous devez vous familiariser. Car en cas de problème, si vous n’êtes pas bien protégé, c’est votre activité qui peut en faire le frais.

Arrêt de travail

Vous êtes en arrêt de travail momentané (moins de 3 ans)? On parle d’incapacité temporaire de travail : ITT.

Votre régime de sécurité sociale (Sécurité sociale des indépendants, MSA, …), si vous répondez aux conditions d’attribution, vous versera des indemnités journalières, dont le montant est plafonné.

Leur montant équivaut le plus souvent à la moitié de vos revenus.

Cas pratique

Émilie, 27 ans, bloggeuse. Elle est micro entrepreneur affiliée à la Sécurité sociale des indépendants et ne fume pas. Elle a lancé son activité en 2017 et a pour l’instant des revenus de 1 100 €/mois. Elle souscrit à un contrat CAP Entrepreneur de 1er niveau à 11 €/mois :

En cas d’arrêt de travail :

  • la Sécurité sociale des indépendants  lui verse 19 €/jour
  • le CAP Entrepreneur lui verse 19 €/jour
  • soit 1 100 €/mois.

 

Conctactez votre conseiller

Invalidité

Suite à une maladie ou à un accident grave, vous ne pouvez plus du tout travailler? On parle dans ce cas d’invalidité, totale ou partielle.

Votre régime de sécurité sociale vous verse alors une rente mensuelle jusqu’à votre retraite, dont le montant représente généralement la moitié de vos revenus.

Cas pratique

Émilie, 27 ans, bloggeuse. Elle est micro entrepreneur affiliée à la Sécurité sociale des indépendants et ne fume pas. Elle a lancé son activité en 2017 et a pour l’instant des revenus de 1 100 €/mois. Elle souscrit à un contrat CAP Entrepreneur de 1er niveau à 11 €/mois :

En cas d’invalidité :

  • la Sécurité sociale des indépendants lui verse 564 €/mois
  • le CAP Entrepreneur lui verse 564 € /mois
  • soit 1 128 €/mois.

 

Conctactez votre conseiller

Décès

Vous souhaitez mettre vos proches à l'abri en cas de décès? En cas de décès, votre régime de sécurité sociale versera à vos proches un capital décès dont le montant est de 7 946,40 €*.

Celui-ci permet de couvrir vos frais d’obsèques mais pas de mettre vos proches à l’abri. Avec un contrat de prévoyance, vous pouvez prévoir un capital ou une rente si vous disparaissiez prématurément.

 

*  Décès d'un artisan ou commerçant cotisant (non retraité). Au décès d’un assuré cotisant ou bénéficiaire d'une pension d'invalidité, le capital est égal à 7 946,40 € en 2018 (20 % du plafond annuel de la Sécurité sociale).

Cas pratique

Émilie, 27 ans, bloggeuse. Elle est micro entrepreneur affiliée à la Sécurité sociale des indépendants et ne fume pas. Elle a lancé son activité en 2017 et a pour l’instant des revenus de 1 100 €/mois. Elle souscrit à un contrat CAP Entrepreneur de 1er niveau à 11 €/mois :

En cas de décès :

  • le CAP Entrepreneur verse un capital de 9 025 € aux bénéficiaires désignés.

 

Conctactez votre conseiller

 

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

AGIPI Santé est un contrat complémentaire qui prend en charge tout ou partie de vos dépenses couvertes partiellement par la Sécurité sociale des indépendants. Par exemple, la Sécurité sociale des indépendants rembourse 16,50 €* lors de la consultation d’un médecin généraliste. La complémentaire santé prend en charge le solde restant de 7,50 €.

En savoir plus

En savoir plus

Retrouvez des informations complémentaires dans notre brochure.

Télécharger la brochure commerciale CAP Entrepreneur

Ça vous intéresse ?

Parlez-en avec un conseiller

Contacter un conseiller Nous écrire