Veille AGIPI du 05 février 2018

Créations d’entreprises en 2017 : des chiffres en forte hausse

Dans une note publiée le 30 janvier 2018, l’Insee indique que 591.000 entreprises ont été créées en France en 2017, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente. Un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis 2010.

Dans le détail, les immatriculations des micro-entrepreneurs (la nouvelle appellation des autoentrepreneurs) augmentent de 9%, celles des entreprises individuelles classiques de 6% et des sociétés de 5%. Le secteur qui connaît la plus forte croissance est celui des activités spécialisées, scientifiques et techniques.

Source : www.insee.fr

TPE-PME : mensualisation du paiement des cotisations pour les employeurs

L’Urssaf rappelle, le 30 janvier 2018, que les responsables d’entreprises de de moins de 10 salariés qui n’ont pas opté pour le maintien du paiement trimestriel des cotisations doivent effectuer ce dernier en même temps que leur déclaration.

Cette démarche doit être effectuée le 15 du mois suivant la période considérée. Ainsi, pour l’activité de janvier 2018, le paiement sera exigible le 15 février 2018.

Source : www.urssaf.fr

Commerçants, artisans et professions libérales : 2017, année de croissance de l’activité

L’Union des entreprises de proximité (U2P) annonce, dans un communiqué du 31 janvier 2018, qu’en 2017, les 2,3 millions d’artisans, de commerçants et de professionnels libéraux ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 1,5% sur l’ensemble de l’année.

Toutefois, ce regain d’activité est à nuancer. Si le secteur du bâtiment et les professions libérales ont tiré leur épingle du jeu, le commerce alimentaire a, de son côté, connu une activité en dents de scie.

Source :  u2p-france.fr

Exploitants agricoles : présentation du projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert a présenté, à l’occasion du conseil des ministres du 31 janvier 2018, le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable ».

Ce texte est issu des états généraux de l’alimentation (EGA) qui se sont terminés en décembre dernier. La principale mesure est que désormais le contrat et le prix associé soient proposés par celui qui vend, c'est-à-dire le producteur.

Source : www.gouvernement.fr