L'association d'assurés, partenaire d'AXA

Veille AGIPI du 25 février 2019

TPE-PME : pour le juridique, les dirigeants préfèrent consulter un expert-comptable

Selon une étude rendue publique le 20 février 2019 et réalisée par OpinionWay pour Captain Contrat, les dirigeants de très petites entreprises (TPE) et de petites et moyennes entreprises (PME) s'orientent majoritairement vers leur expert-comptable pour répondre à leurs besoins en matière de gestion administrative et juridique. Ils sont ainsi 68% à passer par ce biais, quand 20% recherchent des réponses sur Internet et 18% se tournent vers un collaborateur interne. Seuls 30% des chefs d’entreprise interrogés font appel à un avocat. Pour expliquer cette désaffection, ils pointent massivement une dépense trop chère pour leur société (55%), une procédure trop longue (47%), ou tout simplement des difficultés à identifier le bon avocat (40%).

L’étude met aussi en avant la forte attente des TPE et des PME sur le juridique : 69% des entrepreneurs sondés reconnaissent qu’une bonne gestion de ces problématiques est un levier stratégique créateur de valeur. La proportion passe à 92% chez les grosses PME de plus de 250 collaborateurs. Dans leur ensemble, 62% des dirigeants interrogés avouent avoir mal vécu l’absence d’interlocuteurs pour les accompagner au moment du lancement de leur activité. Un tiers considère même avoir perdu du temps et de l’argent sans vraiment savoir comment s’y prendre.

Source : https://www.captaincontrat.com/hubfs/Notori%C3%A9t%C3%A9/CaptainContrat-Etude-Difficulte%CC%81s-Juridiques-Administratives-TPE-PME.pdf

Coiffeurs : l'aide à la prévention des risques professionnels de nouveau active

Dans un communiqué mis en ligne le 11 février 2019, le site aides-entreprises.fr, qui recense tous les dispositifs publics d’aide aux entreprises, rappelle que l’ensemble des salons de coiffure de moins de 50 salariés (y compris les apprentis) souhaitant s’équiper de nouveaux matériels ergonomiques pour réduire les risques d'allergies respiratoires et de troubles musculo-squelettiques (TMS) peuvent à nouveau bénéficier de l’aide Préciséo depuis le 1er janvier de cette année. Le dispositif, relancé par la branche risques professionnels de l'Assurance maladie, en collaboration avec les Institutions de la coiffure, premier acteur de la protection sociale du secteur, est mobilisable jusqu’au 31 décembre prochain.

L’aide Préciséo, qui s'élève à 50% du montant brut investi sur les matériels, est plafonnée cette fois à 25.000 euros hors taxe, contre 5.000 euros lors de son premier lancement en 2013. Elle concerne les bacs à shampooing avec réglage électrique en hauteur, les ciseaux sans anneaux ou à anneaux rotatifs, les sièges de coupe à hauteur réglable électrique, les sèche-cheveux légers de moins de 400 grammes et les hottes aspirantes.

Source : http://www.aides-entreprises.fr/actualites/6451

Bâtiment : 360travaux, la plateforme web qui met en relation artisans et particuliers

La confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui regroupe plus de 400.000 entreprises de moins de 20 salariés, a annoncé, dans un communiqué diffusé le 12 février 2019 sur son site Internet, le lancement, le 16 avril prochain, d’une nouvelle plateforme numérique baptisée « 360travaux ». Lancé en association avec cinq partenaires (Covea, EDE, Siagi, Orcab et la Coop 3.0), cet outil novateur entend mettre en relation les artisans du bâtiment avec leurs futurs clients jusqu’à l’achèvement des travaux.

Pour rejoindre gratuitement et sans abonnement cette « marketplace », l’entreprise doit notamment être inscrite au répertoire des métiers ou au registre du commerce. Elle doit aussi être à jour en matière d'assurances et de cotisations sociales et pouvoir justifier de ses compétences. L’artisan est tenu de signer une charte d’engagement client. Outre la prise de rendez-vous par SMS, le suivi des factures ou une proposition de médiation à l’amiable en cas de difficultés, la plateforme propose un service « 360 matos » pour les échanges de matériel entre artisans.

Source : http://www.capeb.fr/www/capeb/media/document/cp-lancement-plateforme-360-travaux-capeb-covea-siagi-ede-orcab-v2.pdf

ETI : plus de 100.000 emplois créés en Île-de-France depuis 2012

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) prospèrent bien en Île-de-France. C’est ce qui ressort de l’étude - la première du genre - publiée le 20 février 2019 par la Banque de France et le Club ETI Île-de-France. La région francilienne compte 1.768 entreprises employant entre 250 et 4.999 salariés, soit près du tiers (30%) des 5.800 ETI implantées en France. Fortes de plus de 1,2 million de salariés, les ETI franciliennes génèrent un chiffre d’affaires de près de 400 milliards d’euros.

Toujours d’après cette étude, les entreprises de taille intermédiaire ont créé plus de 100.000 emplois en Île-de-France depuis 2012. « Sur cette période, 97 ETI nouvelles ont été créées, contribuant pour une large part à ces nouvelles embauches », notent ses auteurs. C’est dans le secteur des services que les ETI franciliennes sont majoritairement actives (60%). On apprend enfin que l’âge moyen de ces entreprises est de 30 ans et que leur effectif moyen frôle les 700 salariés.

Source : https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/communique_de_presseetibdf_vf2.pdf

 

Ça vous intéresse ?

Parlez-en avec un conseiller

Contacter un conseiller

Nous écrire
A ne pas manquer

Participez à notre sondage sur l'unité de compte Agipi Grandes Tendances et donnez du sens à votre épargne. 
Je participe !