L'association d'assurés, partenaire d'AXA

Veille AGIPI du 26 novembre 2018

TPE-PME : derniers jours pour signaler des difficultés avec des plateformes de vente en ligne

Le 31 octobre 2018, le secrétaire d’État en charge du Numérique Mounir Mahjoubi a lancé un espace en ligne pour recenser les difficultés rencontrées par les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE) françaises avec les grandes plateformes de vente en ligne (Amazon, Cdiscount, La Redoute, Rue du commerce, Priceminister, etc.). Les entrepreneurs concernés ont jusqu’au 30 novembre prochain pour remplir le formulaire de signalement mis à leur disposition via la page internet https://www.demarches-simplifiees.fr/users/sign_in. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des TPE-PME à la transformation numérique.

Grâce aux témoignages recueillis, le secrétaire d’État pourra entamer un dialogue avec les plateformes et l’ensemble des acteurs concernés. Il entend « trouver, d’ici aux fêtes de fin d’année, des réponses concrètes aux problématiques récurrentes ». Le médiateur des entreprises a été saisi par Mounir Mahjoubi pour mener les négociations avec les géants de l’internet.

Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A13027

TPE : la revalorisation du salaire minimum a concerné 42% des salariés cette année

Selon une étude publiée le 19 novembre 2018 par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), qui dépend du ministère du Travail, les salariés des très petites entreprises (TPE) sont trois fois plus concernés par la revalorisation du Smic de 1,2% survenue au début de cette année. Ils représentent 42% des bénéficiaires de cette majoration du salaire minimum et 18% de l’ensemble des salariés. Au sein des TPE, la proportion de salariés qui profitent de cette revalorisation est de 21,5% pour celles employant six à neuf salariés. Elle monte à 34,4% pour celles qui n’en ont qu’un seul. La progression la plus marquée concerne les entreprises de deux salariés (+ 2,4% entre 2017 et 2018).

Toujours selon cette étude, c’est dans les branches du « commerce de détail et gros à prédominance alimentaire » (+ 10 points), des « hôtels, cafés-restaurants » (+ 8 points) et des « pharmacies d’officine » (+ 5 points) que la proportion de bénéficiaires a le plus progressé. Elle recule, en revanche, dans la branche des « maisons à succursales de vente de détail habillement » et celle de la « restauration rapide » (- 2 points chacune).

Source : https://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2018-052.pdf

Exploitants agricoles : un abattement fiscal pour les jeunes en installation

Dans le cadre de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi de finances (PLF) pour 2019, les députés ont adopté à l’unanimité, le 15 novembre 2018, une mesure visant à renforcer les abattements fiscaux en faveur des jeunes agriculteurs, principalement ceux qui s’installent dans les petites exploitations. Le texte augmente le seuil, initialement revu à la baisse, grâce auquel les agriculteurs bénéficient d'une défiscalisation de 50% de leurs bénéfices imposables, afin d'accroître leur rémunération.

L’amendement précise, par ailleurs, que les jeunes agriculteurs en installation, dont le bénéfice est inférieur à trois Smic, profiteront d’un abattement de 75% de leur bénéfice pendant les cinq premières années d’exploitation. Cette déduction fiscale sera portée à 100% pour l'exercice d'octroi de la dotation d'installation aux jeunes agriculteurs.

Source : http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/1255C/AN/2272.asp

TPE-PME : les employeurs encore réticents à embaucher des salariés handicapés

Si les employeurs sont de plus en plus disposés à embaucher des personnes en situation de handicap, la marge de progression reste particulièrement importante dans les petites entreprises. C’est le principal enseignement du baromètre Ifop réalisé pour l'Agefiph, l'organisme en charge de l'insertion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur privé, et publié le 22 novembre 2018.

Dans les entreprises de plus de 20 salariés et plus, 45% des dirigeants ou des responsables des ressources humaines jugent « facile » de recruter des personnes handicapées. Ils n'étaient que 25 % à émettre une telle opinion en 2008, selon le baromètre. Dans les entreprises de moins de 20 salariés, en revanche, un tiers seulement des responsables interrogés partagent ce point de vue. À noter que si 85% des dirigeants d'entreprises de 20 salariés et plus se déclarent prêts à intégrer davantage de personnes handicapées, cette proportion tombe à 61% lorsqu'on tient compte de l'ensemble des sociétés.

Source : https://www.agefiph.fr/Actus-Publications/Actualites/Communique-de-presse-Premier-barometre-Agefiph-Ifop-sur-la-perception-de-l-emploi-des-personnes-handicapees

Ça vous intéresse ?

Parlez-en avec un conseiller

Contacter un conseiller Nous écrire