S’entraîner à la pensée positive

Notre esprit, notre « mental » est constitué de pensées positives, négatives et neutres. Les scientifiques ont constaté que les pensées positives ont souvent plus de mal à s’imposer, y compris pour les esprits volontaires. Alors qu’à l’inverse, en nourrissant régulièrement son mental de pensées négatives, on ravive de façon inconsciente dans l’esprit des ruminations plus anciennes.

« Le cerveau est une bande velcro aux émotions négatives », souligne le neuropsychologue Rick Hanson. Mais le cerveau est heureusement très malléable et avec un peu de méthodologie, il peut rapidement prendre de bonnes habitudes. Aussi, entraînez-vous ! Dès qu’une pensée négative vous traverse l’esprit, remplacez-la automatiquement par une pensée inverse. Et cherchez à comprendre l’origine de cette noirceur. Ce cheminement fait avancer vers plus de positivité.