Stress : ami et ennemi

Un dirigeant de TPE ou de PME exerce ses fonctions dans un climat naturellement propice au stress car il doit se montrer maître de la situation en toutes circonstances, et savoir rassurer et diriger ses employés. C’est encore plus vrai pour un auto entrepreneur qui prend souvent des risques importants pour lancer son activité. Aussi soyons clairs : du latin Stringere (serrer), le stress n’est pas une maladie mais un phénomène naturel auquel personne n’échappe. Quels en sont les signes spécifiques ? Tout d’abord, le cerveau détecte une menace et ordonne à l’organisme de se préparer à y faire face. Les battements du cœur et la respiration s’accélèrent, les muscles du corps se tendent et des glandes sécrètent des hormones – l’adrénaline et le cortisol entre autres – qui l’aident à lutter à plus ou moins long terme. Plus le stress se prolonge, plus l’organisme est sollicité, plus il puise dans ses réserves et plus il s’épuise. Le stress est effectivement un grand consommateur d’énergie vitale !

A l’ère préhistorique, le stress était absolument nécessaire à l’homme car il réveillait automatiquement ses réflexes de survie, lui permettant d’éviter bien des dangers. Aujourd’hui, les sources d’anxiété sont tout autres (exigences professionnelles, contraintes sociales et familiales) mais elles se sont multipliées et envahissent notre quotidien. Face à elles, nous n’avons plus l’occasion, comme à l’Âge de pierre, de fuir ou de combattre l’ennemi. Désormais, Il faut gérer ! Le stress n’est donc pas mauvais par nature car il permet de réagir vite. Mais ce sont ses conséquences qui, elles, peuvent être dangereuses pour la santé.

Car si les premiers symptômes du stress se caractérisent par des tensions dans le cou, le dos, par de la fatigue, des troubles digestifs, des nausées ou encore des vomissements, ils peuvent rapidement se transformer en problèmes plus importants, d’ordre cardiovasculaires (hypertension) ou psychologiques (dépression, burn-out). D’où l’importance de bien apprendre à gérer son stress. D’autant que durant leur journée marathon (estimée à 9h40 de travail), les indépendants ont l’occasion de rencontrer bon nombre de situations stressantes !

Pour conclure, il ne faut toutefois pas diaboliser le stress qui, bref et bien maitrisé, peut être très bénéfique. Les dirigeants d’entreprise ayant la réputation d’être des battants, des compétiteurs, le stress leur permet souvent de booster leur adrénaline et de stimuler leur créativité.