Troisième pilier d’un engagement responsable et solidaire : la gouvernance

Apparue dans les années 90 en France, la notion de gouvernance a tout d’abord concerné les sociétés cotées et la rémunération de leurs dirigeants. Au fur et à mesure que le développement durable s’est imposé comme une préoccupation majeure pour les institutions internationales, cette notion est progressivement devenue l’un des éléments indispensables pour favoriser la réflexion de toutes les parties prenantes et permettre de répondre aux enjeux du développement durable. Forte de sa responsabilité sociétale, AGIPI s’est engagée dans une démarche de pilotage de sa stratégie et de ses projets en adoptant les meilleures pratiques en matière de gouvernance.

La responsabilité d’une information transparente, régulière et pratique

 
Considérant qu’il ne peut y avoir de bonne gouvernance sans transparence, AGIPI livre tout au long de l’année une information non seulement transparente mais aussi pratique et régulière à l’ensemble de ses adhérents. Le FIL AGIPI est une lettre d’information numérique bimestrielle. Claire, rapide, synthétique, complétée de vidéos qui approfondissent l'information, cette lettre fait le lien entre l’association et les adhérents A cela vient s’ajouter l’organisation régulière d’enquêtes et de rencontres thématiques pour les adhérents autour de sujets comme la prévoyance, la retraite et l’entreprenariat. Celles-ci sont également l’occasion de réfléchir à l’amélioration de la qualité des services et des offres.
 
 

Un accompagnement au plus près des préoccupations de chacun

 
De la même façon que la première responsabilité d’une entreprise est de s’assurer que ses salariés sont heureux, celle de l’AGIPI consiste aussi à se demander comment vont ses adhérents. Aussi comme le rappelle Charles van Haecke, directeur des relations avec les adhérents, « Face à la situation de crise sanitaire dans notre pays, l’association a mené une grande enquête auprès de ses adhérents au mois de juillet 2020. Suite aux résultats publiés en septembre, nous leur avons proposé de participer à des groupes « quali ». 1 300 personnes se sont portées volontaires pour nous aider à réfléchir à l’amélioration de la qualité des services et des offres. Au-delà de son succès, cette initiative leur rappelle non seulement qu’ils peuvent se reposer sur l’association mais aussi que celle-ci est attentive à leur avis. »

Des adhérents sensibilisés aux enjeux du monde de demain

Soucieuse de sensibiliser, d’éclairer et d’impliquer ses adhérents dans leurs choix financiers, AGIPI mène depuis 2019 une consultation annuelle sur la thématique à privilégier au sein de sa SICAV Agipi Grandes Tendances. Celle-ci est investie dans onze fonds correspondant aux onze tendances qui façonneront le monde de demain sur le plan économique, social, démographique ou technologique. Entre les mois de novembre et de décembre, l’association invite ses adhérents à désigner sur agipi.com la tendance qui, pour eux, va marquer l’année suivante. Pour les aider dans leur choix, l’équipe de gestion BFT IM présélectionne auparavant trois tendances.
Depuis deux ans, c’est la transition énergétique qui a recueilli le plus grand nombre de suffrages. « Aujourd’hui, les problématiques démographiques, climatiques et de santé ne peuvent plus être ignorées. Proposer des produits d’épargne ayant un véritable impact positif sur ces grands enjeux relève de notre responsabilité. » précise Charles van Haecke
 
 
 

La préservation des intérêts des adhérents

 
Autre volet de l’ADN responsable de l’Association, la représentation et la défense des intérêts des adhérents. Cela passe tout d’abord par la rédaction chaque année d’un rapport moral soumis au vote en Assemblée Générale. Il est ensuite prévu qu’un certain nombre de sièges au Conseil d’Administration soient octroyés à des représentants des adhérents élus en Assemblée Générale. Cela permet aux assurés de participer activement aux politiques générales d’AGIPI et d’AGIPI Retraite. Ils peuvent ainsi se prononcer sur toutes les évolutions envisagées pour les contrats et services de l’association.
 

La transparence des décisions pour une bonne gouvernance

 
De ce point de vue d’ailleurs, AGIPI est très attachée à la transparence de ses communications aux adhérents pour ce qui concerne le vote en Assemblée Générale.

Des instances de représentation à l’écoute des adhérents

 
En plus du Conseil d’Administration, la défense des intérêts des adhérents quant à la bonne gestion des contrats et à l’application des engagements pris vis-à-vis d’eux est garantie par 5 comités de suivi :
  • Le comité de gestion paritaire, composé à parts égales de représentants d’AGIPI et de l’assureur, il examine l’évolution des contrats, décide de la politique générale de placement de l’épargne des adhérents et en détermine le taux de rémunération.
  • Le comité médical regroupe des médecins représentant l’association et leurs confrères représentant l’assureur. Ila un rôle de conciliation et de recours pour les adhérents et apporte son expertise aux services de gestion.
  • Le comité de suivi des rentes, en plus de suivre les résultats de la gestion financière et technique de chaque contrat, il détermine le taux de revalorisation des rentes en cours de service.
  • Le comité de gestion financière s’assure de la bonne gestion financière de chacun des supports d’investissement et s’intéresse à la création de nouveaux supports de placement.
  • Le comité d’audit et des rémunérations contribue à la bonne gouvernance de l’association en assistant le Conseil d’Administration, en veillant à la sincérité des comptes de l’association, en s’assurant de la qualité de l’information délivrée et de l’efficacité des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques.