Pour comprendre une entreprise, il faut souvent revenir à ses origines. C’est dans ce creuset que l’on trouve tout ce qui fera la suite de son histoire. A condition évidemment qu’au fil des décennies, celle-ci ne perde pas de vue la raison, pour ne pas dire l’esprit, qui a prévalu lors de sa création. Un véritable challenge surtout lorsque l’on sait à quel point l’accélération de l’histoire économique et sociale d’un pays, pour ne pas dire d’un continent, peut avoir des répercussions inattendues sur l’activité d’une entreprise. 

Pour AGIPI, tout a commencé un beau jour de 1976. A la recherche d’une protection sociale la plus adaptée à leurs besoins professionnels et personnels, des professionnels libéraux et médicaux décident de se regrouper en association. L’union faisant la force, ils trouvent rapidement un assureur avec lequel s’entendre. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du groupe Drouot, l’un des fleurons de l’assurance française de l’époque. L’affaire est donc entendue et bientôt le vent de l’histoire rejoint ces deux récents partenaires. Drouot est racheté en 1982 par ce qui n’est encore que les Mutuelles Unies et qui devient trois ans plus tard le groupe AXA. Ce dernier est lui-même issue d’une mutuelle normande née à la fin des années 50. Un pedigree qui, sans qu’on puisse encore le deviner à l’époque, va permettre à AGIPI d’inscrire son histoire dans un socle pérenne et de traverser au mieux cette fin de XXe siècle.  

Au quotidien justement, le rôle d’AGIPI se révèle indispensable pour ses assurés puisqu’il s’agit d’accompagner les entrepreneurs et les indépendants dans leur protection sociale et la constitution de leur épargne. Une activité que l’association remplit avec transparence et qui se nourrit de nombreux échanges avec ses adhérents mais aussi la société civile dans son ensemble. Et c’est justement parce qu’elle est en contact avec ces deux univers qu’en grandissant, l’association a réalisé avant d’autres une chose qui paraît évidente de nos jours : pour assurer un avenir durable, que celui-ci soit personnel ou professionnel, seul l’engagement peut se révéler payant sur le long terme. De ce point de vue, la démarche consistant à rechercher la création d’une valeur financière pour elle-même ne revêt donc aucun sens. Cela peut même se révéler contre-productif sur le long terme. 

Voilà pourquoi, fidèle à son ADN qui l’avait poussé à participer dès 2010 à la replantation d’arbres dans la forêt des Landes, l’association se met progressivement à élaborer des solutions d’épargne et de placement à la fois performantes et responsables. Un choix qui se révèle en phase à la fois avec les aspirations profondes des citoyens et avec la mise en place d’accords internationaux. Tandis qu’en septembre 2015, les dirigeants du monde entier réunis aux Nations Unies s’engagent à atteindre des objectifs de développement durable, les Français sont interrogés par Harris Interactive sur leurs représentations de l’engagement citoyen et de leur appartenance républicaine. Pour eux en effet, s’engager signifie avant tout prendre part à « des actions qui apparaissent concrètes et dont le but personnel comme la mission collective peut s’appréhender comme un projet tangible. » Sous cet angle, l’acte de trier ses déchets est ainsi considéré comme un acte citoyen, juste derrière celui du vote. 

Une pionnière de la gestion pilotée responsable 

Porteuse de valeurs d’engagement et de proximité avec ses adhérents, AGIPI choisit de pousser le curseur un peu plus loin que les autres. Pour ce faire, rien de mieux que de prendre en compte les critères extra-financiers pour réaliser des investissements. A partir de 2017, l’association devient la pionnière de la gestion pilotée ESG (Environnement, Social et Gouvernance) en France. Au travers de celle-ci, elle met à l’honneur le financement d’entreprises ayant les meilleures pratiques en matière d’environnement, de social et de gouvernance. Un choix avisé qui la met complètement en phase avec les préoccupations de son temps. C’est le 27 mars 2017 en effet qu’apparaît la loi relative au devoir de vigilance. Celle-ci impose aux entreprises de plus de 5 000 salariés dont le siège est en France et à celles de plus de 10 000 salariés dont le siège est à l’étranger de prendre des mesures pour prévenir les atteintes graves envers les droits humains, les libertés fondamentales, la santé et la sécurité, et l’environnement. Tout cela sous peine de voir leur responsabilité civile engagée. Dès ce moment, tout épargnant qui continuerait de privilégier des sociétés ne respectant pas cette obligation mettrait donc de facto en péril les économies qu’il constitue pour le futur. 

Des unités de compte responsables 

Soucieuse de poursuivre la diffusion de sa vision d’une épargne responsable et engagée pour le plus grand profit de ses adhérents, AGIPI se tourne ensuite vers le produit d’épargne préféré des Français : l’assurance-vie. En juin 2016 déjà, le montant des sommes gérées en France au travers de cette enveloppe dépasse les 1 600 milliards d’euros. Parmi ceux-ci, 40 % environ sont détenus au travers de ce que l’on appelle les unités de compte, des fonds de placement qui justement permettent d’investir dans des sociétés cotées. En bref, l’outil idéal pour renforcer un peu plus une démarche d’investisseur responsable telle que la conçoit l’association. 

En 2007, l’unité de compte AGIPI Monde Durable fait son apparition. Disponible dans les contrats d’assurance-vie, elle est aussi accessible via l’épargne retraite. En 2017, l’UC Agipi Monde Durable obtient le label ISR (Investissement Socialement Responsable) d’Etat. En 2020, l’unité de compte AGIPI Monde Durable acquiert une autre qualité rare dans l’univers des produits financiers : elle compense également l’empreinte carbone de ses investissements. Pour réaliser ce tour de force, pleinement effectif depuis janvier 2021, elle finance un projet de reforestation au Kenya qui en plus de la préservation et de la restauration de la forêt permet aussi de financer l’accès aux soins, à l’eau et à l’éducation des populations locales. 

Mais l’investissement responsable ce n’est pas forcément investir à l’autre bout du monde. Preuve en est avec l’unité de compte Agipi Régions dont l’objectif est de donner aux investisseurs les moyens d’agir sur la création d’emplois dans les territoires et de favoriser le développement d’un tissu économique local. Lancée le 22 mars 2017, celle-ci est devenue deux ans plus tard Agipi Régions Solidaires, un fonds solidaire dont 5 % à 10 % des actifs sont investis dans des entreprises solidaires d’utilité sociale intervenant dans des secteurs ciblés de la longévité, de l’accompagnement de la dépendance et plus globalement du « mieux vivre ensemble ». Un positionnement qui va faire d’elle l’un des outils parfaits pour le plan de relance de l’économie française concocté en pleine pandémie de covid-19 par le gouvernement français.  

Le 15 décembre 2020, elle obtient d’ailleurs le label « Relance » porté par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Pour y prétendre, les placements concernés doivent non seulement être capables de répondre aux besoins de financement en fonds propres et quasi-propres des entreprises françaises cotées ou non mais également intégrer un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance dans leur politique d’investissement. Autant d’éléments que la Direction générale du Trésor vérifie bien entendu scrupuleusement. 

Toujours attachée à la transparence, AGIPI a mis en ligne sur son site internet une carte interactive permettant de connaître les investissements réalisés sur tout le territoire par Agipi Régions Solidaires. 

Forte de ces premiers succès, l’association n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Dès la fin de 2022, elle devrait en effet réaliser l’objectif qu’elle s’était fixée d’atteindre 90 % des encours de ses unités de compte labélisés ISR.  

D’ici là, elle poursuit ses engagements en proposant à ses adhérents de participer à une démarche qui soit responsable et utile socialement. 

Une gamme complète qui respecte les exigences de la démarche Offre citoyenne  

Depuis 2021 et grâce à un travail étroit avec son partenaire assureur AXA, AGIPI propose une gamme de produits et de services qui répond à la démarche Offre citoyenne. Loin d’être anodin, celui-ci fait l’objet chaque année d’un audit externe de la part d’un cabinet indépendant. 

Dans la pratique, cette démarche garantit que tout souscripteur de nos nouvelles offres d’assurance et d’épargne intègrent systématiquement des enjeux environnementaux et sociétaux d’un contrat bénéficie sans forcément en avoir conscience de plusieurs engagements de la part d’AGIPI. Tout d’abord, celui de la confiance mutuelle puisque le contrat est lisible et que ses garanties sont parfaitement expliquées. Ensuite, l’encouragement de la prévention au travers du développement constant par l’association de services destinés à mieux protéger ses assurés. Puis, la garantie d’une préservation de l’environnement car AGIPI tient compte des impacts environnementaux dans ses offres. Et enfin l’engagement en faveur de la solidarité et du soutien à l’économie. En proposant des offres accessibles au plus grand nombre, l’association permet de maintenir l’activité des entreprises et d’investir dans des sociétés qui favorisent l’emploi. 

Dans la continuité des valeurs portées par ce label, AGIPI vous offre aussi l’accès à des agents généraux pleinement investis dans leur mission dont l’objectif est de conseiller durablement leurs interlocuteurs pour protéger leurs projets de vie et transmettre un monde plus responsable. 

Distribution via un réseau à mission 

Depuis avril 2021, les agents généraux du réseaux AXA Prévoyance & Patrimoine du groupe AXA font en effet partie du premier réseau avec une mission de France. Inspiré du concept des sociétés à mission nées de la loi Pacte, celui-ci impose de respecter les quatre engagements que sont l’expertise, la proposition de solutions citoyennes, l’établissement d’une relation de proximité à chacune des étapes de la vie des adhérents et l’offre de solutions permettant aux adhérents de s’engager pour un monde plus responsable. 

Loin d’être une simple déclaration de principe, chacun des engagements pris fait l’objet d’un audit annuel de la part d’un cabinet indépendant. 

Prolongez votre lecture
Vie de l'association
27.03.2024

Lumière sur l’entrepreneuriat féminin, retour sur un mois de mars engagé !

Chez AGIPI, nous avons la conviction que les femmes entrepreneures sont des moteurs de transformation de la société. C’est pour...
Lire la suite
Vie de l'association
20.12.2023

Découvrez les résultats d’Agipi Grandes Tendances 2024

En novembre 2023, des milliers d’adhérents AGIPI ont donné de leur voix pour élire l’une des trois grandes tendances d’investissement...
Lire la suite
Vie de l'association
20.02.2024

Réparer la moelle épinière après une lésion

AGIPI est fière de soutenir, par l’intermédiaire de son Fonds de dotation, et grâce à son engagement auprès de la...
Lire la suite
Voir toutes les actualités