Un lien entre vous et nous ~ Octobre 2021
  Au fil de l'info
Les entrepreneurs debout dans la tempête
 
 
En ces temps troublés, le moral des entrepreneurs et le climat des affaires sont scrutés par tous. Même si le ciel n’est pas complètement bleu, ni la mer parfaitement calme, force est de constater que l’horizon est loin d’être bouché et que de nombreux voyants sont au vert. Cap vers l’optimisme !
 
 
Deux indicateurs forts donnent le ton en cette rentrée 2021. La création d’entreprises, lourdement freinée au printemps 2020, a vite rebondi. Amorcée dès le second semestre, la progression a permis de terminer l’année dernière avec une hausse de 4 % du nombre de nouvelles entreprises. Si la Corse et la Martinique ont marqué le pas, l’élan entrepreneurial s’est fait sentir sur l’ensemble du territoire, notamment dans la région Grand Est. Boosté notamment par les sociétés de vente à distance et de livraison à domicile, il semble se poursuivre en 2021.
Le nombre de défaillances d’entreprises atteint un taux historiquement bas, et ce dans tous les secteurs d’activité, y compris les plus touchés par les mesures liées à la Covid-19, comme le commerce ou la restauration. Selon la Banque de France, il a baissé de 27,6 % par rapport à l’année dernière, et de 47,9 % si l’on regarde la même période en 2019, soit avant le début de la crise sanitaire ! Ce résultat étonnant s’explique, bien sûr, par les aides mises en place, et probablement par le retard pris par certaines juridictions, qui n’ont pu prononcer certaines faillites. 
Moins objectif, mais tout aussi parlant, le moral des patrons de PME-ETI, sondé par Bpifrance qui a publié les résultats de son enquête en juillet dernier, semble plutôt bon. Il est même au plus haut depuis le début de la pandémie, qui avait provoqué une bien naturelle baisse de confiance. Selon Bpifrance, 58 % des entrepreneurs évaluent leur forme psychologique à plus de 7/10. L’indice avait chuté de 1,5 point entre mars et juillet 2020.
Toutefois, ce chiffre optimiste masque de grandes disparités : 10 % des patrons ont un moral très dégradé, jugeant leur forme physique et psychique inférieure à 3/10. Ces derniers traversent souvent des difficultés financières et s’inquiètent du niveau assez bas de leur activité ou de la fin des aides gouvernementales. D’autres craignent d’être fragilisés par la hausse des prix, voire la pénurie, des matières premières ; un problème qui affecte particulièrement certains secteurs, comme le BTP.
Ces craintes jouent évidemment un rôle sur le climat des affaires, dont l’Insee publie régulièrement l’indicateur. Calculé grâce aux perspectives et déclarations des dirigeants d’entreprise, il s’est un peu tassé cet été, mais reste supérieur à son niveau d’avant la crise sanitaire. L’optimisme est donc toujours là.
Pour afficher un moral d’acier, il apparaît qu’il faut être entouré, et bénéficier du soutien de ses collaborateurs, voire de ses fournisseurs et clients. La confiance ainsi donnée incite à innover et à explorer de nouvelles pistes de développement.
Voilà un joli message : la solidarité pour réussir ensemble !
D’autres indicateurs sont au beau fixe : le chômage est en baisse (8 % environ), et de nombreux postes sont à pourvoir, avec plus d’un million d’offres d’emploi en attente de candidats. Par ailleurs, l’Insee estime que la croissance pourrait dépasser de quelques dixièmes les 6 % espérés par le gouvernement en 2021.
Avec ces indicateurs au beau fixe, et le taux de vaccination qui donne de l’air à l’activité, l’économie française respire à nouveau. Et s’il était temps d’oser entreprendre ?
Sources :
  • Les Echos, « Le moral des patrons de PME-ETI au plus haut depuis le début de la pandémie », 23 juillet 2021
  • Parution Insee, « La chute au printemps 2020 puis le fort rebond des créations d’entreprises touchent tous les territoires », 3 juillet 2021
  • Parution Insee, « En août 2021, le climat des affaires en France se tasse tandis que celui de l’emploi est quasi stable », 26 août 2021
  • Banque de France, « Défaillances d’entreprises », juillet 2021
  • Le Parisien, « L’économie va mieux, la bonne surprise de la rentrée », 23 août 2021
Article rédigé le 15 septembre 2021.

Assemblée générale