Qu’elle soit obligatoire ou complémentaire, la prévoyance permet aux salariés d’être mieux remboursés sur leurs dépenses de santé, de réduire leur perte de revenu en cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, et de protéger leurs proches s’ils décèdent.

Les différents types de prévoyance pour les salariés

La prévoyance maladie

Grâce à la prévoyance maladie, les salariés du secteur privé bénéficient d’une prise en charge de leurs dépenses de santé. Soit les consultations avec un professionnel de santé (médecin, chirurgien-dentiste, kinésithérapeute, sage-femme, infirmier…), les médicaments, les examens biologiques (prise de sang, ponction, biopsie…), les imageries médicales (radiographie, échographie, scanner, IRM…), l’hospitalisation, les prothèses dentaires (couronne, implant, pivot, bridge…), les frais d’optique (lunette de vue, lentilles de contact…) ou encore les aides auditives.

La prévoyance incapacité

Avec la prévoyance incapacité, les salariés du privé perçoivent des indemnités journalières (IJ) pour compenser l’absence de salaire durant un arrêt de travail prescrit à la suite d’un accident ou d’une maladie. On parle alors d’incapacité temporaire de travail (ITT).

La prévoyance invalidité

Si le salarié devient invalide (c’est-à-dire inapte totalement ou partiellement à travailler), il touche alors une pension et/ou une rente d’invalidité. Il s’agit ici de l’incapacité permanente de travail (IPT).

La prévoyance décès

Au décès du salarié, ses bénéficiaires, c’est-à-dire son conjoint et/ou ses enfants, perçoivent un capital pour faire face à la baisse des revenus du foyer. Les enfants peuvent également se voir attribuer une pension ou une rente éducation, généralement jusqu’à leur 21 ans ou leur 25 ans s’ils suivent des études supérieures. Toutefois, certaines compagnies d’assurance ne subordonnent pas le paiement de cette garantie à la poursuite d’études.

Les avantages de la prévoyance pour les salariés

La sécurité financière en cas de coup dur

La prévoyance permet de faire face à la baisse temporaire ou permanente de ses revenus en cas d’ITT ou d’IPT. Il s‘agit donc d’un filet financier important.

La tranquillité d’esprit

Grâce à la prévoyance, un salarié peut aborder l’avenir avec davantage de sérénité. C’est particulièrement vrai s’il vient à décéder prématurément. Le salarié sait que ses proches vont pouvoir être aidés financièrement, même s’il meurt brutalement.

Comment choisir sa prévoyance salarié

La prévoyance obligatoire

Les salariés sont affiliés à l’Assurance maladie qui rembourse en partie les dépenses de santé. La branche maladie du régime général de la Sécurité sociale verse aussi des IJ de base pendant les arrêts de travail et les congés de maternité, et une pension d’invalidité lorsque les salariés deviennent invalides. Elle sert un capital-décès aux proches si l’affilié décède.


Outre cette prévoyance de base obligatoire, il existe une prévoyance complémentaire obligatoire. La loi oblige les entreprises à souscrire une garantie décès pour leurs cadres qui prévoit le versement d’un capital au conjoint survivant et éventuellement une rente éducation pour les enfants. Par ailleurs, de nombreuses conventions collectives et branches professionnelles contraignent les employeurs à contracter un contrat collectif d’invalidité-décès pour l’ensemble de leurs salariés (cadres et non-cadres) qui sert notamment des IJ complémentaires (qui s’ajoutent aux IJ de base) en cas d’arrêt de travail.


Ils sont aussi obligés de mettre en place une complémentaire santé collective (plus couramment appelée « mutuelle d’entreprise ») pour tous leurs salariés, dont ils doivent prendre en charge au moins 50% de la cotisation. Ce contrat collectif complète les remboursements des dépenses de santé par l’Assurance maladie.

La prévoyance complémentaire

En complément du contrat collectif de prévoyance de son entreprise, le salarié peut souscrire une garantie des accidents de la vie (GAV). Ce contrat individuel couvre les accidents (chute, blessure, brûlure…) que lui et ses proches peuvent subir au domicile, pendant une activité sportive ou extra-scolaire.
Le salarié peut également souscrire une assurance-décès qui prévoit le versement à sa mort d’un capital à la ou les personnes de son choix. Avec l’assurance obsèques, le salarié est assuré que les frais engagés pour ses futures funérailles seront totalement ou partiellement remboursés.

Ne pas négliger les garanties supplémentaires

En plus du panier de soins (les garanties minimum de remboursement), une complémentaire santé collective peut proposer des prestations supplémentaires intéressantes. Cela peut être le tiers payant intégral (pas de somme d’argent à avancer), des services d’assistance en cas d’arrêt de travail (aide-ménagère, garde d’enfant…) ou des actions de prévention (aide à l’arrêt du tabac, bilan sanguin…).

Cet article a été rédigé avec les informations connues au 26/03/2024. L’ensemble des informations communiquées est susceptible d’évoluer à chaque instant.

Découvrez les autres guides sur le produit Prévoyance

Prévoyance

La prévoyance homme-clé : une protection cruciale pour l’entreprise

Un de vos salariés ou vous-même avez des compétences indispensables à l’activité de votre entreprise ? Il est alors judicieux de...
Lire la suite
Prévoyance

La prévoyance maintien de salaire : une protection pour les salariés et les non-salariés

Un arrêt de travail entraîne une perte de revenu pour un salarié ou un indépendant. Un contrat collectif ou individuel...
Lire la suite
Prévoyance

Maintien de salaire en cas d’arrêt maladie

La loi oblige les employeurs à compléter les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale aux salariés qui sont en...
Lire la suite
Prévoyance

La prévoyance pour les auto-entrepreneurs : importance et enjeux

Les auto-entrepreneurs cotisent pour la maladie, l’invalidité, le décès et la retraite. Mais ces couvertures obligatoires étant limitées, il est...
Lire la suite
Prévoyance

Les avantages de la prévoyance pour les fonctionnaires

Les employeurs publics financent en totalité la protection sociale de base des agents de la fonction publique. Ils vont également...
Lire la suite
Prévoyance

Prévoyance accident de travail : une protection essentielle

Selon les données les plus récentes (*), la France a enregistré 623.654 accidents du travail en 2020. Ce qui représente...
Lire la suite
Prévoyance

Prévoyance décès : pourquoi et comment se protéger en cas de décès

Si vous craignez que vos proches ne subissent une baisse de revenus à votre disparition, le contrat de prévoyance décès...
Lire la suite
Prévoyance

Prévoyance Madelin TNS : avantages, garanties et fiscalité

C’est justement parce que le travailleur non salarié et non-agricole ne bénéficiait pas des mêmes garanties qu’un travailleur salarié en...
Lire la suite
Prévoyance

Départ à la retraite et garanties prévoyance : sont-elles maintenues ?

Définie comme l’aptitude à prévenir et à se prémunir des risques de l’existence, la prévoyance s’organise autour de plusieurs garanties...
Lire la suite
Prévoyance

Prévoyance invalidité : comment bénéficier de la rente invalidité ?

Parmi les risques couverts par un contrat d’assurance prévoyance, celui de l’invalidité occupe une place à part puisqu’il figure en...
Lire la suite
Prévoyance

Prévoyance décès : pourquoi souscrire une assurance décès ?

Il existe deux types de contrat d’assurance décès : le contrat d’assurance « temporaire décès » (appelé souvent « temporaire...
Lire la suite
Prévoyance

Le dispositif Madelin

Travailleurs non-salariés : le contrat Madelin pour se protéger des aléas de la vie et préparer sa retraite
Lire la suite
Prévoyance

Qu’est-ce que l’assurance prévoyance ? Pourquoi y souscrire ?

En matière d’assurance, le terme de « prévoyance » désigne tous les contrats et les garanties permettant de couvrir les...
Lire la suite