Grâce à l’assurance emprunteur, les mensualités de remboursement de votre prêt immobilier sont prises en charge par l’assureur en cas d’incapacité ou d’invalidité. En cas de décès, l’assureur remboursera le capital restant dû de votre crédit à la banque le plus souvent. Vous pouvez souscrire cette couverture auprès de la banque qui vous octroie le prêt immobilier ou auprès d’un assureur.

Pourquoi souscrire une assurance emprunteur

Dans le cadre d’un crédit immobilier, vous pouvez emprunter 100 000 euros, 200 000 euros, voire davantage. Ce sont des sommes importantes qu’il peut être difficile à honorer s’il vous arrive un « accident de la vie ».     

L’assurance emprunteur pour mettre à l’abri vos proches en cas de décès

Si vous décédez, l’emprunt devra être remboursé soit par prélèvement sur l’actif successoral soit par l’activation d’une sûreté prise par la banque. Cela viendra diminuer le patrimoine que vous laisserez à vos proches. Pire : si l’héritage s’avère insuffisant, vos héritiers pourraient être contraints de renoncer à la succession.

Si vous avez contracté le crédit immobilier avec votre conjoint, partenaire de Pacs ou concubin, celui-ci ne sera peut-être pas en mesure de prendre à sa charge, tous les mois, votre part de la mensualité à rembourser en plus de la sienne. Votre compagnon pourrait, être obligé(e) de vendre le bien immobilier et, s’il s’agit de votre résidence principale commune, de déménager.

Le contrat AGIPI Emprunteur assure le remboursement du capital restant dû au jour du décès selon la quotité assurée.     

L’assurance emprunteur en cas d’accident ou de maladie

Il peut malheureusement arriver que vous ne puissiez pas temporairement ou définitivement exercer votre activité professionnelle, ce qui va forcément avoir un impact sur le niveau de vos revenus. C’est le cas si vous vous arrêtez de travailler à la suite d’un accident ou d’une maladie. Certes, votre arrêt de travail vous permettra de percevoir des indemnités journalières (IJ) de la part de votre organisme d’assurance maladie. Reste que les IJ versées compensent très rarement la perte de revenus professionnels. Avec AGIPI Emprunteur, la mensualité du prêt est prise en charge le temps de l’arrêt de travail, à hauteur de la quotité assurée, déduction faite de la franchise et dans la limite de 3 ans. La garantie vous couvre jusqu’à 70 ans.

Si vous devenez invalide, le montant des pensions d’invalidité étant plafonné, vous subirez, là aussi, une baisse de vos revenus qui pourrait compliquer le remboursement de votre prêt immobilier.  Le contrat AGIPI Emprunteur prend en charge partiellement ou totalement les échéances du prêt, en fonction du degré d’invalidité établi selon le barème des accidents du travail de la Sécurité sociale et le taux d’invalidité professionnelle fixé par expertise.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ? 

Contrairement aux idées reçues, les emprunteurs ne sont pas obligés de souscrire une assurance emprunteur. L’assurance emprunteur  n’est pas obligatoire, comme peut l’être l’assurance automobile ou l’assurance habitation pour les locataires et les co-propriétaires si le règlement de copropriété l’exige.

Toutefois, dans les faits, les banques exigent la souscription d’une assurance emprunteur pour l’octroi d’un crédit immobilier. Si vous souhaitez obtenir un prêt immobilier, vous êtes, en réalité, souvent contraint de souscrire une assurance emprunteur. 

Comment choisir son assurance emprunteur ? Comment choisir son assurance emprunteur ? 

Vous devez choisir votre assurance emprunteur en fonction de votre âge, de votre état de santé et de votre situation personnelle. Le choix des garanties est également important. Par exemple, il n’est pas la peine de vous assurer en cas d’arrêt de travail si vous êtes retraité. En cas de co-souscription d’une assurance emprunteur, vous devez bien définir les quotités d’assurance pour chacun des deux emprunteurs (voir plus loin). L’indemnisation issue de l’assurance emprunteur est forfaitaire.

Les garanties de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur contient des garanties obligatoires et optionnelles :

  • La garantie décès (DC). Cette garantie obligatoire permet le remboursement du capital restant dû de votre prêt immobilier si vous décédez.    
  • La garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), lorsque que vous ne pouvez plus effectuer les gestes de la vie quotidienne (taux d’invalidité de 100%). Le capital restant dû du prêt immobilier est intégralement remboursé.    
  •  La garantie invalidité permanente totale ou partielle (IPT / IPP). Cette garantie d’assurance emprunteur intervient dans le cas où vous ne pouvez plus travailler à temps plein à la suite d’un accident ou d’une maladie. L’IPT est déclarée à partir d’un taux d’invalidité d’au moins 66 % et l’IPP avec un taux de 33 % à 65 %. Selon le contrat d’assurance, les mensualités du prêt immobilier sont prises en charge totalement ou partiellement.  Il est possible de souscrire à des options pour réduire ce taux c’est-à-dire permettre une indemnisation au titre de la garantie lorsque le taux d’invalidité est inférieur à 33 %.
  • La garantie incapacité temporaire de travail (ITT). Vous êtes dans l’incapacité de travailler à la suite d’un accident ou d’une maladie durant un laps de temps qui ne peut excéder trois ans. Pendant cette période, tout ou partie des mensualités de votre prêt sont prises en charge en fonction du contrat d’assurance et de votre situation. 

Le taux de l’assurance emprunteur

Si vous souscrivez un prêt immobilier avec une autre personne (votre conjoint, votre frère ou sœur, un ami...), vous pouvez co-souscrire une assurance emprunteur. Vous devez alors déterminer la quotité d’assurance dévolue à chaque emprunteur, sachant que la banque peut exiger que le total des quotités ne soit pas inférieur à 100 % et supérieur à 200 %. 

Par exemple, si votre co-emprunteur décède avant l’échéance du crédit immobilier et que vous avez choisi, chacun, une quotité de 100 %, l’assureur remboursera l’intégralité du capital restant à la banque. Si vous avez opté tous les deux pour une quotité de 50 % (100 % au total), seule la part du défunt sera prise en charge. Vous devrez continuer à rembourser votre part du crédit immobilier. 

L’assurance emprunteur AGIPI

L’assurance emprunteur AGIPI permet de couvrir le risque de décès ainsi que le risque de perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA). L’assuré à également la possibilité de se couvrir en cas d’incapacité de travail et d’invalidité totale ou partielle.

Elle couvre tout type d’emprunt : prêt à la consommation ou prêt immobilier, prêt personnel ou prêt professionnel. Sa durée s’étend du premier déblocage des fonds jusqu’à la dernière échéance de remboursement du prêt.

Le contrat AGIPI Emprunteur propose :

  • un tarif irrévocable pour toute la durée du prêt ;
  • un vaste de choix de franchises ;
  • des réductions si les 2 co-emprunteurs sont assurés à 100 % chez AGIPI ;
  • le remboursement ou l’exonération des cotisations en cas d’incapacité (90 jours) ou d’invalidité ;
  • des prestations forfaitaires ;
  • une garantie PTIA sans recours à une tierce personne avant 60 ans.

Le plus AGIPI : vous êtes couvert dès la souscription du contrat. En cas de réalisation du risque décès avant le déblocage du prêt, ce sont les bénéficiaires que vous avez désignés qui perçoivent la prestation.

Comment souscrire une assurance emprunteur ? 

Depuis la loi Lemoine, sachez que vous avez la possibilité de résilier votre assurance emprunteur ou d’en changer, et ce, à tout moment et sans frais. 

Vous pourrez ainsi échanger  le contrat collectif d’assurance emprunteur de la banque où tous les assurés paient à peu près la même prime, pour un contrat individuel d’assurance emprunteur où la tarification dépend de votre profil de risque (âge, profession, antécédents médicaux...). L’opération est dans la plupart des cas intéressante financièrement et particulièrement si vous êtes jeune, en bonne santé et non-fumeur. L'assurance emprunteur individuelle peut être souscrite auprès d’un agent général d’assurance, une mutuelle, un courtier ou via un comparateur d’assurance. Les sociétés d’assurance des banques proposent aussi des contrats individuels. 

Dans tous les cas, un questionnaire de santé, voire une visite médicale, peuvent vous être demandés avant la souscription à l’assurance emprunteur. 

Cet article a été rédigé avec les informations connues au 22/08/2023. L’ensemble des informations communiquées est susceptible d’évoluer à chaque instant.

Découvrez les autres guides sur le produit Assurance emprunteur

Assurance emprunteur
14.05.2024
4 min.

Garantie assurance emprunteur : quels sont les risques pris en compte ?

L’assurance emprunteur prévoit le remboursement total ou partiel d’un crédit si l’assuré décède, subit un arrêt de travail ou devient...
Lire la suite
Assurance emprunteur
13.03.2023
5 min.

Comment changer son assurance emprunteur ?

Il est possible de résilier l’assurance de prêt collective de sa banque au profit d’une assurance emprunteur individuelle souvent plus...
Lire la suite
Assurance emprunteur
03.05.2024
9 min.

Qu’est-ce que le droit à l’oubli en assurance ?

Le droit à l’oubli est un délai à partir duquel les anciens malades du cancer n’ont plus à déclarer leur...
Lire la suite